Le test !

Cet après-midi, ma cousine et son mari sont venus prendre le goûter avec leur petite fille d’un an…

Que d’appréhension pour cette rencontre : je n’avais encore jamais vu cette demoiselle.  Lors de leur dernière visite en Alsace, il y a quelques mois, je n’avais pas eu le courage de les voir (ou alors j’ai été assez sage pour me préserver, question de point de vue). C’est le seul bébé de la famille …

Cette nuit,  mon cerveau m’a tenue réveillée de  1h30 à 5h… (J’en ai profité pour finir de lire Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates).

Je ne savais pas comment j’allais réagir. Je me sens plutôt en paix avec ma non-maternité depuis la rentrée mais j’ai vécu en milieu protégé : pas de femmes enceintes, d’annonces de grossesse ni même de bébés autour de moi …  Alors est-ce que je n’allais pas craquer devant la petite puce ? devant les parents béas d’admiration ? Est-ce que je n’allais pas retomber de haut ?

Les voilà maintenant repartis et verdict : ça va !  Elle y a pourtant mis du sien pour me faire craquer : sourires et rires à gogo, grands yeux curieux, petits points serrés autour de mes doigts pour la faire marcher dans l’appartement, coucou de la main pour dire au revoir, et même pas de pleurs !

Alors j’ai le coeur un peu gros ce soir, mais pas de crise de larmes ou de gros coup de blues en vue. Juste besoin d’une soirée cocooning … d’ailleurs je vais de ce pas me glisser sous un plaid et admirer le beau sapin fabriqué par mon chéri ( et que je n’aurai pas besoin de surveiller pour empêcher des petites mains de le faire dégringoler !).

img_20161127_205057

img_20161203_160336-1

Publicités

2 réflexions sur “Le test !

  1. Kae Browneyes dit :

    J’aime ce que tu as écrit, je m’y retrouve tellement! Tout pareil, après une bonne période « protégée » en mode quasi ermite/grossesses et babies des autres, j’ai enfin rencontré un an après leur naissance les jumelles de ma belle-sœur … faut dire qu’elles ont su nous charmer, à croire qu’elles « sentent » qu’il y a un truc… mais le cœur gros quand-même, bien qu’on évite la crise de larmes, à tenir ses petits doigts dans nos mains…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s